Comme vous l’aurez peut-être compris, ma recette du jour participe au jeu « Le sucré s’invite chez le salé #11 » Pour cette édition, ce sont les fruits confits qui sont à l’honneur chez Tiuscha, à mettre en valeur dans un plat salé. Je ne suis pas grande amatrice du mélange de fruits confits flashy que l’on trouve en garniture de cakes. Par contre, leur utilisation est peu ordinaire en version salée, et, pris isolement, les fruits confits me semblent intéressants à travailler... J’ai donc eu envie de creuser cette idée.

En quelques semaines seulement, c'est ma troisième (les deux autres) participation aux nombreux jeux qui fleurissent sur les blogs, des plus anciens aux plus plébiscités. C’était pourtant bien moi qui clamais haut et fort que j’avais décidé de ne plus le faire. Mais de hasards en circonstances, certains jeux me parlent plus que d’autres, certains thèmes m’inspirent particulièrement, et il s’agit alors pour moi d’une source de recherche et d’innovation. Sans ces jeux, je n’aurais sûrement jamais osé me lancer dans la brioche maison, ni eu l’audace d’associer la rhubarbe au hareng. Avec un sujet particulier à respecter, je force mon imagination et j’approfondis mes approches. Ce n’est pas que je revienne sur les motivations me poussant à boycotter la plupart des jeux, c’est seulement qu’il est bon parfois de faire des dérogations. Parce que sans cela, ce qui serait un manque d’ouverture me ferait passer à côté de plein de choses. Donc j’ai des idées, certes, et je maintiens mon cap, mais je fais parfois quelques embardées.

C’est comme avec ma manière de m’alimenter de façon globale. Depuis quelques temps, je favorise les légumes de saisons, j’achète de préférence chez des producteurs locaux. Mais je ne me prive pas pour autant de produits exotiques, comme le café, les bananes ou la noix de coco. J’essaie également d’avoir dans mon quotidien une attitude écologique, je trie mes déchets, j’évite les emballages superflus, mais je m’octroie parfois un bain. Et il en va ainsi dans pleins d’autres domaines encore. Pas radicale, mais toujours partagée entre mes convictions et mes envies. Et j’y trouve une sorte d’équilibre en concordance avec mes motivations.

.

RILLETTES_SARDINE_CEDRAT_2

Pour 4 personnes :

- 2 boîtes de sardines à l’huile

- 4 portions de Kiri®

- 15g de cédrat confit

- 6 olives noires

- 1 pincée de pistils de safran

- poivre du moulin

Couper les olives noires et le cédrat confit en petits dés. Egoutter les sardines, les placer dans un saladier avec le reste des ingrédients et les écraser à l’aide d’une fourchette. Bien mélanger et placer au frais jusqu’au moment de servir.

Imprimer la recette 

Ce que j’en dis : j'aime beaucoup ces recettes de rillettes de poisson en conserve où l'on remplace le beurre (dans la recette traditionnelle) par du fromage frais. C'est moins riche, tout en restant onctueux. Les sardines émiettées apportent un texture très appréciable, la préparation ne devant pas être lisse. L'association de saveurs est très intéressante et les trois ingrédients se complètent pour un bon équilibre. On peut remplacer le cédrat (peut être difficile à trouver) par des dés d'oranges confites.