On se retourne à présent avec nostalgie sur nos Noëls d’antan, empreints de rêve et de candeur. Aujourd’hui, la machine commerciale gâche un peu la fête et on s’enchante moins facilement. Il suffit pourtant de retrouver notre regard d’enfant le temps d’un instant, pour voir que finalement, notre émerveillement est intact.
C’est donc avec un empressement joyeux que je me suis rendue au marché de Noël de Trèves, en Allemagne. Je ne sais pas si c’est mon état d’esprit qui a fait que, mais je l’ai trouvé bien plus authentique que ceux de France. En tout cas, les Allemands sont plus festifs et traditionnels.

SAPIN_NOEL

On a admiré l’architecture de la ville

On a vu des pain d'épices à messages
.

LEBKUCHEN

On s’est laissé entraîner par les chants de Noël entonnés par des groupes de gens
On a regardé le graveur de verre à l’œuvre
.

BOULES_VERRE

On a bu du weiβer gluhwein dans des tasses en forme de botte
On a salivé devant les flammeküche, les chouchous et les saucisses en train de griller

FLAMMEKUCHE

On s’est émerveillé devant un manège géant en bois
On a aperçu des chevreuils sur les toits des cabanes en bois

RENNES_SAPIN
.
On a été surpris par la variété d’emporte-pièce recouvrant un mur entier
On a croisé une armée de soldats et des rennes en sapin

SOLDATS_BOIS

.
On a apprécié la gentillesse des gens, malgré la barrière de la langue

Lorsque que Noël arrive, j’oublie l'atmosphère maussade de l’automne. Je retrouve le sourire en même temps que les illuminations éclairent la ville. J’aime l’ambiance chaleureuse qui s’installe, flâner dans les rues, emmitouflée, alors que le froid me pique le nez. Voir les gens qui se pressent, les bras chargés de paquets, la fumée qui s’échappe de la cabane du vendeur de marrons chauds, les vitrines qui scintillent de présents.
Une fois rentrée au chaud, je me délecte des odeurs de cannelle, d’orange et de sapin. Et je prépare des petits bonhommes en pain d’épices, à offrir…

BONHOMME

D'après cette recette :

- 350g de farine fluide
- 170g de sucre roux
- 100g de miel
- 100g de beurre tempéré coupé en morceaux
- 1 œuf
- 1 sachet de levure chimique
- 1 cuillère à café de mélange pour pains d’épices

Glaçage :

- environ 100g de sucre glace

- ½ blanc d’œuf

- 1 cuillère à café de jus de citron

- colorants, paillettes en sucre

Préchauffer le four à 165°C. Mélanger dans un récipient les ingrédients secs. Ajouter le beurre et travailler le mélange, jusqu’à ce qu’il devienne sableux. Incorporer l’œuf battu et le miel et pétrir l’ensemble afin de former une boule. Etaler la pâte (1/2 cm d’épaisseur) sur un plan légèrement fariné et découper les bonhommes à l’aide d’un emporte-pièce. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 7min (les biscuits doivent commencer à dorer)
A la sortie du four, les laisser refroidir sur la plaque. Pendant ce temps, préparer le glaçage. Diluer progressivement le sucre glace avec le blanc d’œuf, le jus de citron et le colorant, jusqu’à ce que le mélange soit crémeux mais encore épais. L’étaler sur les biscuits et décorer à l’aide des paillettes.

imprimante imprimer la recette

.

BONNE_FEMME

Quelques conseils :
- Veillez à ne pas trop étaler la pâte finement pour avoir des biscuits moelleux. Pour ce premier essai, je pense que l’épaisseur des bonhommes était inférieure à 1/2cm. Ils n’étaient du coup pas assez dodus à mon goût. Avec ces proportions, j’ai pu réaliser 18 bonhommes de 15 cm, ce qui devrait en donner approximativement une douzaine de plus épais. Mais tout dépend bien sûr de leur taille !
- Pour la découpe, je n’avais pas encore mon emporte-pièce bonhomme. J’ai réalisé un patron en carton, qui m’a servi de modèle. Pensez alors à la fariner, pour ne pas qu’il reste coller sur la pâte.
- Respectez le temps de cuisson. Ils doivent légèrement colorer, mais pas brunir, sinon ils deviennent trop durs. Ce n’est pas mauvais en soi, mais cela devient des biscuits secs aux épices… C’est ce qu’est devenue ma deuxième fournée qui est restée 10min dans le four !
- Les laisser bien refroidir avant de les décorer, en effet ils se cassent lorsqu’ils sont encore chauds.

Et une question… : Mes glaçages sont devenus « marbrés » le lendemain et ont perdu leur couleur homogène. Il est vrai que j’ai utilisé de l’eau à la place de blanc d’œuf pour les réaliser, mais je ne pense pas que cela en soit la raison… Si quelqu’un y voit une explication, elle sera la bienvenue !

.

FLACONS
.

Des paillettes et des couleurs, un peu d'imagination, et la magie opère!