Un mauvais souvenir culinaire, et c’est toute la renommée de l’aliment en question qui en pâtit. Prenez les betteraves rouges. Ma mémé les préparait de manière classique, cuites, à la vinaigrette, et je détestais cela. Et cette impression m’est restée : pour moi, c’était les betteraves que je n’aimais pas (et je ne suis pas la seule) J’ai réessayé plusieurs fois d’en manger, pensant que mes goûts avaient peut-être évolués, mais rien à y faire. Jusqu’à ce que je teste la version crue, et que j’apprécie. Petit à petit, j’ai apprivoisé ce légume (ou le contraire) Maintenant il se retrouve couramment dans mon panier, et j’ai fini par l’adopter aussi dans sa version cuite (j'ai testé récemment la recette d'Anne et celle de Sophie, que je vous recommande vivement)

Bien souvent, on reste sur sa première impression pour se forger son opinion. Alors qu’il suffit parfois d’un petit rien. Un légume que l’on accommode autrement, auquel on ajoute une épice... C’est comme dans la vie, il suffit parfois d’aborder les choses de manière différente pour y trouver un intérêt. Le sport ne serait alors plus vu comme une torture, mais comme un moyen de se défouler après une journée difficile. Un examen à préparer deviendrait une mission à atteindre, sa vision en serait imperceptiblement modifiée, mais cela changerait du tout au tout sa perception. Et ainsi, pour chaque chose qui nous rebute, il suffit d’y trouver le petit truc qui nous ferait l’apprécier, finalement. Il y a de la sorte un autre légume que je ne cuisinais jamais. Non pas que j’en ai eu une mauvaise expérience, mais je ne connaissais que celui que l’on trouve sur les plateaux de self. Cuit à l’eau et insipide. Bref, pas de quoi me donner envie. Puis mon homme me l’a fait découvrir râpé, en salade. J’aimais déjà mieux. J’ai alors pensé qu’il serait intéressant de m’y pencher de plus près. Voilà ce que ça a donné :

GALETTE_NAVET_CANARD

Galettes de navet et canard à la coriandre


Pour 2 personnes
Galettes de navet (pour une douzaine de galettes) :

- 4 petites pommes de terre
- 3 navets moyens
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe de farine

- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

- 1 pincée de coriandre moulue

- sel, poivre

Eplucher les pommes de terre et les navets, essuyer les pommes de terre pour enlever l’amidon. Ajouter l’œuf battu, la farine, le sel, le poivre et la coriandre moulue. Bien mélanger. Préchauffer le four à 210°C.
Faire chauffer l’huile dans une poêle. Y déposer des petits tas de la préparation et les façonner en forme de galette à l’aide du dos d’une cuillère. Dorer cinq minutes sur chaque face. Les poser sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et poursuivre la cuisson 10min au four.

.

Canard aux oignons :

- 300g d’aiguillettes de canard

- 3 tiges d’oignon vert

- ½ pouce de gingembre frais
- 2 cuillères à soupe de miel
- 2 cuillères à soupe de sauce soja

- 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin blanc
- coriandre fraîche

Couper les aiguillettes de canard en morceaux. Tailler les tiges d’oignons en lamelles et râper le gingembre. Mélanger tous les ingrédients dans un bol (sauf la coriandre fraîche) et laisser mariner 1 heure. Faire revenir 5min dans un wok.

Montage : monter deux millefeuilles par assiette, en alternant galettes et morceaux de canard. Napper de sauce et parsemer de coriandre ciselée.
?

imprimante Imprimer la recette

Inspiration venue d’ici et de .

Ce que j’en dis : la préparation des galettes est d'une facilité déconcertante. C'est le genre de plat devant lequel je reculais car je croyais que cela demandait une habilité particulière. Mais pas du tout. C'est facile, bon et ça présente bien. Le navet y est mis en valeur, rehaussé par la coriandre. De quoi oublier le navet fadasse des cantines.