Aimer cuisiner, c’est bien souvent aimer faire plaisir, aimer partager. A travers de bons petits plats, on dit à nos proches combien on les aime. Des pâtisseries pour le goûter des enfants, un dîner élaboré en tête-à-tête, un plat mijoté et chaleureux à partager entre amis… Autant de bonnes occasions de combler la gourmandise de notre entourage. Mais bien au-delà de cela, c’est une façon pour moi de leur témoigner mon affection inexprimée. Par pudeur peut être, les gestes d’affection me manquent souvent. Ce n’est pas l’envie qui me retient, mais comme une sorte de gêne. Je laisse alors la cuisine s'exprimer à ma place.
Dimanche dernier, nous avons fêté l’anniversaire de mon papa. Rien de particulier, un simple repas en famille. Comme je n’avais pas trouvé de cadeau (j’attends ses suggestions, d’ailleurs), j’ai voulu lui préparer une petite surprise pour marquer quand même le coup. Mon choix s’est vite porté sur un cupcake, pour la simple raison que j’ai craqué sur son côté esthétique si mignon. J’avais repéré dans un supermarché allemand, non loin de chez moi, un choix phénoménal de décoration pour la pâtisserie. J’avais résisté à la tentation de rafler tout le rayon, et m’étais résolu à attendre une bonne occasion pour le faire. Elle était toute trouvée.
Je lui ai donc offert ce petit gâteau, tel un bijou sucré. J’y ai mis tout mon amour, et bien plus encore. A travers cette douceur, je lui exprime toute ma fierté et ma reconnaissance. Parce que derrière ce mélange d’admiration, de respect et d’appréhension qu’il inspire, il reste avant tout mon papa.

Joyeux anniversaire !

.

CUPCAKE

.

Cupcakes amande, noisette et tonka

/

Pour 12 pièces:

Biscuits :
- 3 œufs

- 150g de beurre demi-sel mou

- 140g de sucre semoule + 1 sachet de sucre vanillé

- 100g de farine fluide

- 50g de poudre d’amandes

- 2 à 4 cuillères à soupe de lait
- ½ sachet de levure chimique

- 20g de noisettes concassées
- 1 fève tonka

Préchauffer le four à 180°C. Chemiser le moule à muffins de caissettes en papier.
Travailler le beurre et le sucre jusqu’à l’obtention d’une préparation mousseuse. Ajouter les œufs battus en omelette puis la farine, la poudre d’amandes et la levure. Battre énergiquement pour obtenir une pâte onctueuse. Mouiller avec le lait (la pâte doit se détacher de la cuillère facilement mais sans être trop liquide non plus) puis incorporer les noisettes concassées et la fève tonka râpée.
Remplir les caissettes au deux tiers et enfourner 15 à 20 min. Les gâteaux doivent être gonflés et dorés, souples sur le dessus. Planter la pointe d’un couteau, elle doit en ressortir sèche. Sortir les caissettes des moules et les laisser refroidir sur une grille.

Glaçage :
-    1 blanc d’œuf

-    200g de sucre glace

-    jus de citron

-    fleurs en sucre et cœurs en chocolat pour la déco !

Battre le blanc d’œuf et le mélanger au sucre glace. Ajouter une cuillère à café de jus de citron et bien mélanger pour obtenir un glaçage brillant et lisse. Une fois les biscuits refroidis, les napper de glaçage à l’aide d’une spatule. Décorer avec les cœurs et fleurs et laisser durcir.

;

imprimante_2 Imprimer la recette

Ce que j’en dis : c’était ma toute première tentative de cupcakes, et j’en suis plutôt satisfaite. Comme Lauriana, je frôle l’addiction… J’avoue que j’ai été charmée en premier lieu par son adorable aspect avec son chapeau à customiser si mignon. Mais je dois dire que côté goût, il n’est pas en reste, à condition que l’on aime les biscuits au beurre… J’ai fait simple pour cet essai, avec un bête glaçage sur le dessus, ce qui me semblait également moins écœurant. Je testerai quand même bien la crème au beurre, rien que pour faire une jolie pointe ;-) Avec une chantilly, ça serait surement plus léger, mais ça ne semble pas être la « couverture » traditionnelle !

Pour en savoir plus, Lauriana nous livre ses conseils pratiques et sinon, Pascale et Esther nous offre des dossiers bien étayés sur le sujet ici ou .

****

Histoire de bien faire la différence, je me suis livrée à mon propre comparatif muffin/cupcake. (Cela reste mon avis, bien loin d’être celui d’une experte…)

- outre son chapeau plus bling-bling, le cupcake est plat, et non pas en forme de champignon comme un muffin. Ce qui donne, il me semble, à l’arrivée un gâteau plus dense, moins aéré.
- le cupcake est également plus riche (plus sucré, plus gras) qu’un muffin. Il s’apparente alors plutôt à notre quatre-quarts (pour ma version). Mais on peut aussi bien faire une pâte type génoise, qui sera alors plus légère. Cette variante sera préférable si on choisit une crème au beurre pour le garnir. 

****

Et le cake dans tout ça?, me direz-vous… Là, je capitule.