Il est de ces souvenirs d’enfant, qu’il est préférable de laisser à l’état de songe. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir par exemple un fort souvenir gustatif et puis d’être déçu en voulant le retrouver, une fois adulte? Notre vision n’est plus la même, nous n’avons plus la candeur ni l’imaginaire d’antan.

Je me souviens de la charlotte au fromage blanc de ma maman. Nous la faisions ensemble, puis plus grande, je la réalisais seule. Sa préparation est assez enfantine et les ingrédients plutôt basiques. N’empêche que j’en garde un souvenir impérissable. Elle était toute fraîche, bien ferme, avec un mélange de fruits croquants. Jamais le démoulage n’était raté. Elle utilisait un moule en plastique qui lui donnait une jolie forme, avec des couvercles aux motifs interchangeables. Je n’ose pas refaire cette charlotte aujourd’hui. Parce que je sais qu’elle perdrait son côté magique. Je la trouverai peut être trop banale, je risquerai de la faire s’écrouler en la démoulant. Et je ne veux pas prendre le risque de ternir mon si joli souvenir.

Du coup, lorsque j’ai eu l’idée de faire une charlotte, j’ai choisi d’autres ingrédients, plus dans mes goûts actuels, mais en essayant de retrouver ce que j’aimais dans celle de mes souvenirs.

Un cœur ferme, des fruits croquants, une saveur rafraîchissante

CHARLOTTE_GRENADE_2

Pour 2 personnes:
- 1 paquet de biscuits roses de Reims
- 1 grenade
- 4 figues violettes
- 400g de fromage blanc
- 1 sachet de sucre vanillé + sucre en poudre (au jugé, selon les goûts)
- 4 cuillères à soupe d’eau de rose
- nectar de grenade
- 2 feuilles de gélatine

Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Pendant ce temps, battre le fromage blanc avec le sucre. Eplucher la grenade et retirer ses graines. Les ajouter au fromage blanc.

Egoutter la gélatine, la placer dans un ramequin avec un fond d’eau et faire bouillir quelques secondes au four à micro-ondes. Ajouter à la préparation et bien mélanger. Parfumer avec l’eau de rose.

Placer un cercle à pâtisserie (diamètre 12cm) sur une assiette, tapisser le fond et les parois à l’aide d’un film alimentaire.

Imbiber rapidement les biscuits dans le nectar de grenade. Recouvrir le fond du cercle avec des biscuits et napper de la moitié de la préparation. Recommencer l’opération en terminant par une couche de biscuits. Refermer en rabattant le film alimentaire puis bien tasser. Placer un poids sur le dessus et mettre au réfrigérateur au moins une nuit.

Le lendemain, démouler la charlotte délicatement et retirer le film plastique. Plaquer sur la paroi le reste de biscuits roses et les maintenir grâce à du raphia. Couper les figues en lamelles et les disposer sur la charlotte. Servir frais.

imprimante_2 Imprimer la recette

CHARLOTTE_GRENADE_1

Ce que j’en dis : Le résultat est à la hauteur de mes attentes. J’avais déjà testé l’association de ces ingrédients un soir dans un trifle improvisé, et l’idée de charlotte m’est venue tout naturellement. Le contraste de texture est intéressant – biscuits croustillants à l’extérieur, moelleux à l’intérieur avec des petites perles croquantes qui créent la surprise une fois le cœur atteint. Les saveurs sont également très complémentaires et on retrouve à la fois la saveur sucrée de la figue, la touche acidulée de la grenade et le parfum raffiné de la rose. L’aspect esthétique n’est pas en reste, dans ce joli dessert facile à réaliser.